• Christian de PortzamparcFaut-il réintroduire une part de rêve dans l’hôpital de demain ?

    C.d.P : Certains trouvent qu’il est prétentieux de parler de rêve. Je pense qu’ils ont tort. Cela me semble être la respiration même de la pensée et de ses capacités à se projeter ailleurs que d’imaginer ce qui se passera dans l’avenir. Certains éléments aident à cette part de rêve : la vision sur l’extérieur, la lumière, les couleurs… Il faut éviter l’ambiance d’un ensemble répétitif et « claustrophobique ». Cette tendance va à l’encontre du rêve alors que cette dimension est nécessaire, l’hôpital étant un véritable lieu de vie.

    Christian De Portzamparc Architecte

  • L’expérience de l’ingénierie de la construction au service des établissements de santé

    Joseph de Saint-ExupéryJoseph de Saint-Exupéry est ingénieur au sein du groupe INGEROP qui se compte parmi les plus grands groupes privés d’ingénierie en France. Aujourd’hui, INGEROP fait référence en matière de constructions de bâtiments hospitaliers, ceux du médico-social ou ceux dédiés à la recherche. Cette spécificité hospitalière est portée par le groupe depuis plus de cinquante ans.

    Depuis 1976, date à laquelle il a rejoint le groupe, Joseph de Saint-Exupéry a été le témoin privilégié de l’évolution du parc hospitalier français.

  • L’HÔPITAL DE DEMAIN

    LES GRANDS REPORTAGES DE NOVEMBRE 2011

    Bâtiment médico-chirurgical de l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon

    Essai transformé

    CH Alès-Cévennes

    Un nouvel hôpital pour répondre aux défis de demain

    Hôpital intercommunal Neuville/Fontaines

    Pour l’hébergement, la notion d’espaces privés est fondamentale

    Clinique les Cyprès – Montfavet (84)

    Une extension pour mieux répondre aux besoins du territoire

  • Editorial – Novembre 2011

    L’hôpital de demain : nous sommes tous concernés…

    David EntibiLe parc hospitalier est en constante mutation et nous sommes évidemment tous concernés par les transformations profondes que subissent nos hôpitaux. Qu’il s’agisse de la recomposition de l’offre de soins, des politiques de qualité et de gestion des risques, du développement de l’ambulatoire, de la tarification à l’activité ou de la modernisation des systèmes d’information, toutes les évolutions tant organisationnelles qu’économiques ont un impact sur l’hôpital de demain.
    L’accompagnement au changement dans chaque projet de construction ou de restructuration implique l’adhésion de tous ceux qui réfléchissent aux nouvelles organisations en intégrant les dimensions technologiques, scientifiques, sociales et hôtelières qui feront de l’hôpital de demain un lieu de vie ou l’humanité sera à égalité avec la technicité.
    Les patients demandent à être mieux informés et impliqués dans le fonctionnement de cette institution qui leur est chère. L’accueil, l’égalité et la qualité des soins ne doivent pas faire les frais des exceptionnelles évolutions technologiques qui font parfois oublier que derrière chaque pathologie il y a un homme, une femme ou un enfant qui ont avant tout besoin d’un contact humain pour affronter et combattre la maladie.
    L’architecture hospitalière doit pouvoir intégrer tous ces changements et proposer une bonne lisibilité de l’ensemble des structures permettant d’apporter une réponse adaptée aux nombreuses contraintes imposées par les réglementations et les complexités fonctionnelles propres aux établissements de santé. Le caractère fonctionnel doit être parfaitement et complètement maîtrisé pour ne pas réduire la construction d’un hôpital au simple acte de bâtir.
    Que vous soyez hospitaliers, architectes, ingénieurs, bâtisseurs ou industriels, votre expérience doit être partagée avec tous les acteurs qui réfléchissent à rendre nos établissements de santé plus performants, accueillants et humains. C’est dans cet esprit que j’ouvre les colonnes d’Architecture Hospitalière à toutes celles et ceux qui pensent, bâtissent, modernisent et vivent l’hôpital de demain.

    David Entibi
    Directeur de publication

  •