Hôpital Necker-Enfants Malades : L’excellence au service des enfants

L’hôpital universitaire Necker-Enfants malades, de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) est l’hôpital pédiatrique de référence en France. Il est né du regroupement en 1926 de l’hôpital Necker – lieu d’invention du stéthoscope et de la réalisation de la première greffe de rein – et de l’hôpital des Enfants Malades, créé en 1802 et premier établissement au monde dédié aux enfants. Aujourd’hui, l’hôpital Necker-Enfants malades dispose de l’ensemble des spécialités médicales et chirurgicales pour les enfants et d’une sélection de services spécialisés pour adultes. Ses équipes ont développé une approche médicale de haut niveau, appuyée par une exceptionnelle synergie entre le plateau technique, les unités de recherche et les unités cliniques. Centre de référence pour de nombreuses maladies rares et pour des pathologies lourdes et complexes, l’hôpital Necker rayonne au-delà de Paris et de l’Ile de France, plus de 20% des patients hospitalisés venant de province ou de l’étranger.

Reconnu sur le plan national et international, l’hôpital a grandi et évolué au fil des ans. Il fait aujourd’hui l’objet d’une opération de rénovation complète qui s’achèvera en 2014. Le tout nouveau bâtiment Laennec est la première réalisation de ce vaste projet. A la pointe de l’ingénierie hospitalière, il accueille le Pôle Mère-Enfant de l’hôpital Necker. Sa conception est le fruit d’une étroite collaboration entre les soignants et l’architecte. Il intègre les dernières innovations en matière de parcours de soin et offre aux patients une excellente qualité d’accueil et de prise en charge médicale. Spacieux, lumineux, apaisant, il est ouvert sur la ville et bénéficiera prochainement du vaste jardin de l’hôpital, en cours de création. Dans ce nouvel espace, tout est fait pour soigner dans les meilleures conditions et pour adoucir le séjour des patients.

Le bâtiment Laennec offre une capacité de 400 lits dont 100 lits de réanimation et de surveillance continue dans toutes les disciplines pédiatriques : neurochirurgie, chirurgie orthopédique, Oto-rhino-laryngologie, stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, chirurgie plastique, chirurgie viscérale, cardiologie médicale et chirurgicale, néphrologie, gastroentérologie, réanimation pédiatrique chirurgicale et médicochirurgicale, urgences, néonatalogie, s’y ajoutent une maternité de niveau 3 et un plateau complet d’imagerie. Les grandes fonctions médicales sont regroupées par niveaux entiers, partagent les mêmes équipements et les mêmes médecins, condition indispensable aux exigences de la médecine moderne.

Publié dans le Grands reportages - l'hôpital de demain, Magazine Mai 2013. Avec ce permalien.