L’homme au pinceau d’or – L’incomparable univers des tableaux de Vermeer

Archibook-VermeerSes oeuvres ont inspiré un best-seller du New York Times, un film avec Scarlett Johansson et Colin Firth, elles ont fait exploser le nombre d’entrées dans les institutions artistiques d’Amsterdam à Washington et imposé des mesures spéciales de contrôle de la foule à la Mauritshuis, à La Haye, où des milliers de visiteurs défilent pour apercevoir l’énigmatique et séduisante Jeune Fille à la perle, surnommée la « Mona Lisa néerlandaise ».

De son vivant, pourtant, la renommée de Johannes Vermeer (1632–1675) dépassait à peine sa Delft natale et un petit cercle de commanditaires. Après sa mort, seuls quelques collectionneurs et marchands d’art ont empêché son nom de sombrer dans l’oubli. Hors des Pays-Bas, ses oeuvres ont souvent été attribuées à tort à d’autres artistes.

Ce n’est qu’à la moitié du XIXe siècle que Vermeer a attiré l’attention du monde artistique, qui s’est soudain penché sur ses détails narratifs, ses textures finement nuancées et ses majestueux pans de lumière. Une fois le génie redécouvert, il est définitivement sorti de l’ombre.

Publié dans le Collection, Culture, Magazine Automne/Hiver 2015/2016. Avec ce permalien.