Hopital de Lorient [© Julien Lanoo]

Valode & Pistre

A. H. : A quel stade des réflexions l’architecture doit-elle être intégrée dans un projet hospitalier ?

Valode & Pistre : “L’hôpital moderne concentre tant de problématiques, tant d’enjeux complexes et contradictoires, que sa conception nécessite de plus en plus une pensée globale et cohérente, agissant comme une feuille de route commune aux centaines d’acteurs intervenant dans sa réalisation. L’architecte, par son essence même et par sa formation, a vocation à forger la vision fonctionnelle, technique et esthétique globale du projet.

Pour cela, l’évolution à mettre en place est d’intégrer que la réflexion globale architecturale se mène dès l’amont de la programmation. La division du travail toujours plus poussée, en particulier l’élaboration de programmes aux décisions irréversibles éloignent l’architecte d’une pensée innovante et synthétique qui permettrait de dépasser les contraintes dans une vision globale. Il est donc nécessaire de donner les moyens à l’architecte de se replacer au centre du jeu, non seulement dans le développement des études mais aussi et surtout dans l’élaboration des stratégies de programmation.”

Publié dans le Grands reportages - l'hôpital de demain, magazine ah-hs-2016-2017, Partenaires, Regard d'expert. Avec ce permalien.