Actio Architecture

ACTIO Architecture est une société d’architecture fondée en 1990 exerçant essentiellement dans les domaines du médico-social et de la santé, pour des maîtres d’ouvrages publics ou privés essentiellement des associations et fondations. Dirigée par ses trois associés, Philippe Voirin, Pierre Le Merer et Patrick Puget, Actio Architecture s’organise autour de chefs de projets architectes confi rmés, épaulés par des collaborateurs (projeteurs, architectes,…).

Sur chaque projet, ACTIO :
􀂜 intègre les démarches HQU© et HQE©.
􀂜 désigne un chef de projet dès le début de la conception et le maintient jusqu’à la livraison de l‘opération.
􀂜 réalise toutes les prestations en interne, notamment en économie de la construction, afi n de garder la maîtrise des coûts et une adéquation soignée des prestations.

Nous privilégions la concertation avec les maîtres d’ouvrages, mais aussi les utilisateurs et créons des liens étroits dans la perspective d’une réponse architecturale adaptée aux projets de vie et aux usages. La dimension de notre structure vise à garantir un lien étroit et durable avec nos donneurs d’ordre. L’organisation du travail oblige à la permanence des intervenants sur la durée de l’opération pour préserver cet atout vital qu’est la relation humaine avec le maître de l’ouvrage mais aussi avec tous les participants, et prioritairement, avec les gestionnaires et les utilisateurs, résidants ou personnels. L’expérience et la variété des maîtres de l’ouvrage, des sites d’études, permettent aux architectes d’ACTIO des conceptions rationnelles, effi caces et pertinentes.

Chaque conception s’appuie de fait sur nos retours d’expériences. La qualité de vie dans les établissements, le confort des résidents ou des patients, la fonctionnalité facilitant le travail des personnels restent au coeur de nos préoccupations. L’agence présente une mobilité sur le territoire français en s’appuyant si nécessaire sur un réseau de partenaires. L’exercice de notre profession ne peut se limiter au seul savoir-faire technique car, pour qu’il soit honnête et entier, il exige un intérêt réel pour le sujet traité. Un bâtiment n’est ni un acte gratuit, ni la représentation symbolique d’une maîtrise de l’art, moins encore une prouesse technologique. C’est un outil à vivre, à travailler. Il n’est pas une finalité mais un moyen.

Publié dans le Magazine ah-hs-2019, Partenaires, avec les mot(s)-clef(s) , , . Favori avec ce permalien.