L’hôpital du 21e siècle, un hôpital composite ? Vers une approche déconstructive

Si nous suivons l’histoire des soins de santé, il est intéressant de noter que les structures hospitalières ont de tout temps évolué, et
ont connu des changements fondamentaux. Les changements qui se produisent à notre époque sont plus complexes, ils se produisent à un rythme de plus en plus rapide, et il n’y a aucune raison de croire que ce mouvement va s’arrêter, bien au contraire : l’architecture qui abrite les soins de santé est donc tenue d’évoluer, plus que jamais, de concert avec les soins de santé eux-mêmes.

Le monospace
Depuis une vingtaine d’années, le « monospace » est le type privilégié en France. Ce concept, que traduit une forme simple de « plaque homogène creusée de patios », banalise et uniformise l’espace de l’hôpital au profit présupposé de la flexibilité et de l’évolutivité. Toutefois, les
exemples réalisés ne tiennent pas cette promesse, et s’avèrent à l’usage relativement contraignants. Cette approche, selon nous, ne répond
plus aux tendances actuelles en matière de conception hospitalière, notamment à cause de coûts de construction et d’exploitation élevés, de problématiques d’orientation spatiale et de croisements de flux, et d’un espace peu attractif pour les usagers.

Publié dans le Concept architectural, magazine ah-30-31-Printemps-Eté-2019, avec les mot(s)-clef(s) , , . Favori avec ce permalien.