• L’architecture en santé s’invite au coeur de toutes les réflexions

    Organisées à l’initiative de l’Union des Architectes Francophones pour la Santé, les premières Journées del’Architecture en Santé (JAS) se dérouleront au Palais de l’Europe de la ville de Menton du 28 au 30 octobre 2019. Aujourd’hui, les institutions de santé publiques et privées sont confrontées à de nombreux enjeux (flexibilité de l’infrastructure, développement de nouvelles technologies, contrôle des performances énergétiques et écologiques, gestion optimisée, nouvelles organisations, etc.) pour lesquels il n’existe pas de solutions universelles.

  • CHU de Tours – Horizon 2026 – Le projet du Nouvel hôpital Trousseau est lancé

    Le CHU de Tours est le seul CHU de la Région Centre-Val de Loire et le premier établissement de la Région en nombre d’hospitalisations (près de 110 000 par an). Aujourd’hui, il est engagé dans un plan directeur immobilier visant à adapter l’offre de soins aux enjeux du futur et mieux répondre au quadruple enjeu d’amélioration de l’accueil et de la prise en charge des patients, de renforcement de la qualité de vie au travail pour l’ensemble des personnels, de développement d’un cadre toujours plus propice à la recherche et à l’innovation, tout en permettant la meilleure adaptation de ses organisations et de ses ressources.

  • Le Centre Hospitalier de Semur-en-Auxois débute la dernière phase de sa modernisation

    Le Centre hospitalier de Semur-en-Auxois constitue un pôle d’équilibre entre le CHU Dijon Bourgogne et les hôpitaux de proximité pour le secteur de l’Auxois-Morvan-Haute Côte-d’Or. Établissement pivot au sein du Groupement Hospitalier de Territoire 21-52, le CH de Semur-en-Auxois s’est engagé en 2008 dans un plan de rénovation et de reconstruction visant à moderniser l’ensemble de l’établissement qui s’achèvera avec les travaux de l’hôpital général dont la livraison est annoncée pour fin 2022..

  • Centre Hospitalier Princesse Grace de Monaco : un chantier d’envergure, un projet tourné vers l’avenir

    Seul établissement public hospitalier de la Principauté de Monaco, le Centre Hospitalier Princesse Grace offre à ses patients une prise en charge personnalisée et une qualité de soins et d’hébergement incontestable grâce à une équipe médicale de haut niveau et à des personnels qui font preuve à chaque instant d’un grand professionnalisme. Implanté dans un site exceptionnel sur les hauteurs de la Principauté, le CHPG est un établissement des plus atypiques qui assure pleinement son rôle de proximité tout en étant un hôpital de recours pour de nombreuses spécialités.

  • Edito – Automne 2019

    Gérard Huet

    L’acte d’architecture témoigne chaque jour, de sa tentative de repousser toutes limites, et tout particulièrement dans sa quête de dépasser les nécessités servicielles comme de l’utile ou de l’économique. L’architecture en santé est tout particulièrement au coeur de ce sujet ; souvent trop contrainte face aux innombrables exigences qui la rendent trop peu conviviale en compromettant parfois la qualité de vie de ceux qui font évoluer nos établissements de soins. Elle ne peut se contenter d’être un « embellissement » de calculs fonctionnels, organisationnels et économiques, décidés par ailleurs, confisquant ainsi la participation réduite aux acquêts du processus de conception. Ainsi, le dessin en résultant échappe au dessein méthodologique du doute comme le théorisait Ettore SOTTSASS. La science du projet réside dans l’acte de conception, lui-même installé dans un paysage théorique complexe où nos interrogations, par leur résolution expriment peu à peu l’avènement du bâti. En ce sens, l’architecture est une leçon d’humilité !

    Saisissons ensemble, aujourd’hui, l’opportunité d’être acteurs de notre environnement, d’opposer au déterminisme économico/serviciel notre conviction, notre conscience de la valeur de nos vies et de nous inscrire dans une vision plus solaire de l’humanité… Aussi l’Union des Architectes Francophones pour la Santé, plurielle dans ses composantes, vise à exprimer toute la complexité qui préside à la conception d’un espace dédié aux soins, tout en tenant compte des attentes des personnels médico-soignants et du bien-être des patients. L’échange, la pluralité de nos regards, comme de nos respectives compétences, nous semblent préfigurer ce que devrait être l’espace conceptuel du projet à naître ; un terrain de germination fertile, ouvert, cherchant avec détermination sa légitimité. L’ouverture des champs du possible et la singularité des Journées de l’Architecture en Santé vous permettront de vous enrichir des réflexions et de l’expérience de tous les acteurs de la conception au-delà même de nos frontières.

  •